L’alpaga à l’état sauvage… (tuto écharpe)

Publié dans : Tricot, Tutos | 19

Bonjour bonjour, bienvenue à vous tous, prenez place, allez-y, je vous en prie, nous allons commencer dans quelques instants…

C’est avec plaisir que nous vous accueillons aujourd’hui, mon équipe de chercheur et moi même, dans notre tout nouveau centre de recherche, pour cette première conférence qui aura pour sujet, l’étude de la vie à l’état sauvage d’une espèce rare mais fort intéressante… l’alpaga….

20130731_161204[1]

C’est en cette période que l’alpaga est le plus visible dans nos contrées… En effet, c’est un peu avant cette époque qu’il commence à sortir de son état d’hibernation (euuuuuuuh… si je puis apporter une petite précision…. oui pour l’alpaga l’hiver c’est l’été quoi, parce que bon… normalement on hiberne en hiver quoi… mais pas en été hein… enfin du coup c’est le contraire pour lui….. l’été devient l’hiver et l’hiver devient l’été…. enfin vous comprenez l’idée quoi…. moi je dis ça, je dis rien hein….. c’est pour que vous compreniez mieux… hein….. je me permets pas de contredire Mr le Chercheur surtout…. hein………) 

Hum hum…. merci pour votre savante précision cher ami…. Reprenons où nous en étions si vous le voulez bien!

Donc, c’est à cette époque qu’il se “réveille” dirons-nous, et qu’il est possible de l’apercevoir dans nos campagnes à son état sauvage! Il est possible de le rencontrer sous différents aspects, il peut s’agir d’un pull, d’un bonnet, d’une paire de mitaines ou bien encore d’une écharpe! Et c’est justement sous cette forme que le spécimen étudié lors de notre expédition s’est présenté à nous…

Enfin présenté, c’est beaucoup dire… Il a fallu que notre équipe use de stratagèmes plus rusés les uns que les autres pour réussir à débusquer cet individu! Car, c’est bien connu, l’alpaga est doué dans l’art du camouflage!

IMG_8046Dans les feuilles….

IMG_7975Ou bien encore… dans un arbre…

Mais évidemment, nos chercheurs expérimentés ont su déjouer ses tentatives et ont même réussi à l’approcher!

IMG_8043Une de nos savantes chercheuse a même tenté de le capturer, avec succès, afin de mieux l’étudier…

IMG_8021Bravo bravo, quelle capture, quelle dextérité, c’est bluffant!

IMG_7998Il est donc possible, grâce au courage et à la ruse de notre chercheuse de comprendre comment est constitué ce spécimen:

Il semblerait donc qu’il soit composé d’environ 300 ou 320 grammes d’alpaga (si mes souvenirs sont bons…), mesure approximativement 2 mètres 10 de long et 46 centimètres au garrot! Il a été visiblement tricoté en 4,5 afin d’obtenir un tombé souple et fluide! Tricoté dans un point de…. ma foi… difficile de se souvenir du nom… mais qui donne ça:

En montant 94 mailles…

-1er rang: 1 maille env, 1m end, 1m env (ça c’est pour la bordure) puis *1m end, 1 jeté, 3m end, 1 surjet double, 3m end, 1 jeté, 1m end* répéter de *à* jusqu’à trois mailles avant la fin, puis à nouveau 1m env, 1m end, 1m env (bordure)

-2ème rang: tout à l’envers

-3ème rang : 1m env, 1m end, 1m env, puis *2m end, 1 jeté, 2m end, 1 surjet double, 2m end, 1 jeté, 2m end* répéter de *à* jusqu’à trois mailles avant la fin, puis 1m env, 1m end, 1m env

-4ème rang: tout à l’envers

-5ème rang: 1m env, 1m end, 1m env, puis *3m end, 1 jeté, 1m end, 1 surjet double, 1m end, 1 jeté, 3m end* répéter de *à* jusqu’à trois mailles avant la fin, puis 1m env, 1m end, 1m env

-6ème rang: tout à l’envers

-7ème rang: 1m env, 1m end, 1m env, puis *4m end, 1 jeté, 1 surjet double, 1 jeté, 4m end* répéter de *à* jusqu’à trois mailles avant la fin, puis 1m env, 1m end, 1m env

-8ème rang: tout à l’envers

Puis recommencer au 1er rang jusqu’à la hauteur désirée puis rabattre les mailles!

Voilà, vous aussi vous aurez votre alpaga apprivoisé qui vous tiendra chaud pendant l’hiver, puis qui retournera sagement hiberner pendant l’été! (euuuuuh…. désolé d’insister…. mais euh…. je vous le redis au cas où ça ne serait pas clair hein….. donc on a dit… l’été devient l’hiver et l’hiver devient l’été pour l’alpaga…. hein… donc forcement, il devient possible d’hiberner en été quoi…. hein!?…. euuuh ok…. j’arrête…..)

IMG_8011Surtout si par hasard, vous aussi vous rencontrez cette espèce rare et bigrement intéressante qu’est l’alpaga, et surtout si il prend cette forme d’écharpe grâce à notre étude, merci de nous le renseigner avec un commentaire par ici et un petit lien vers notre centre de recherche!

IMG_8251

Alpaga la Droguerie – modèle by LaFéeFil

A plus!

😉

19 Responses

  1. cloc
    | Reply

    Petite précision linguistique: chez nous, les pulls et autres chauffe-mi/chauffe-moi éternent. Attention, ne pas confondre avec éternuent, parce que si ça arrive, c’est que chauffe-mi et chauffe-moi n’ont pas fait leur boulot. Ils n’ont donc pas le droit d’éterner. Mmmm, je crois que je suis aussi claire que cette fameuse Féé-Fil qui sous-loue la plume de ce blog! (dont la découverte me met en joie, précisons-le également!)

    • admin
      | Reply

      Mille excuses pour ma réponse si tardive, mais je voulais quand même vous dire que j’ai beaucoup ri en lisant ce commentaire, merci!

  2. […] notre contrée lointaine, nous avons parfois affaire à des bêtes sauvages….  je vous avais déjà parlé de l’Alpaga qu’on pouvait rencontrer au détour d’un chemin, n’est ce pas?! Mais là, la […]

  3. Marion
    | Reply

    superbe couleur, superbe motif… encore une écharpe à ajouter sur la to do list !

  4. bygabs
    | Reply

    T’es geniallissimement dingue!!!! J’adore!!!!

  5. Jus de myrtille
    | Reply

    oh cette couleur…. elle est sublime avec toutes ces nuances! très beau boulot dis donc!

    • lafeefil
      | Reply

      Merci, j’adore les laines avec plein de couleurs, il y en a beaucoup d’autres qui me font de l’œil à la droguerie…

  6. domtt
    | Reply

    Fée beau, fée chaud.bravo !

  7. berdah
    | Reply

    Hello, ah enfin le tuto du châle dont j’ai eu le coup de foudre ! merci beaucoup, oui il est magnifique, la couleur, le tombé, bien enveloppant, j’ai hâte de le faire…
    Sandra

    • lafeefil
      | Reply

      Merci, et désolé d’avoir tardé! J’ai hâte de voir le tien!

      • Sandra
        | Reply

        Non non tu n’as pas tardé ! je suis confuse si tu as compris ça,… je l’ai trouvé tellement joli et c’est exactement un modèle que je cherchais et en plus il n’a pas l’air trop compliqué à faire ,j’ai hâte de te le montrer fini, encore désolée et belle année à toi ! Sandra,

        • lafeefil
          | Reply

          Pas de soucis, c’est simplement que j’avais prévu de le publier plus tôt et comme souvent je tarde! En tout cas je suis vraiment ravie que ça te plaise et j’espère la voir lors d’un prochain tricothé peut être!? 😉 Bonne Année à toi aussi!

  8. Charlotte V
    | Reply

    Je te l’ai déjà dit, mais l’écharpe est MA-GNI-FI-QUE !!! Et là longueur… Pwaaah je suis bluffée ! Quel courage !
    Mais où trouves tu tout ce temps ?

    PS : J’ai adoré le texte, j’ai beaucoup ri hihi ^^ Peut-on dire étéberne du coup ?

    • lafeefil
      | Reply

      Merci! Mais c’est bien connu, Terminatricotor ne dort jamais!!! Pour étéberner je pense qu’il faudrait faire une réclamation au Larousse ou au Petit Robert pour leurs signaler qu’ils ont oublié un mot! ^^

  9. Emy
    | Reply

    Quel spécimen intéressant. Je suis à l’étude d’autres espèces actuellement, mais je garde cette étude de côté. Merci pour ce partage, ta réalisation est juste splendide ! 🙂

    • lafeefil
      | Reply

      Merci beaucoup! Toutes les espèces sont bonnes à étudier! 😉

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *